Qu’est ce que la réglementation COSMOS ?

Perdu parmi tous les labels en  cosmétique bio ?

C’est tout à fait normal au vu des différents référentiels existants.

Et pour cause, aucune réglementation spécifique émanant de l’Etat ne s’appliquait aux cosmétiques bio auparavant.

Au-delà des normes du label BIO

Nous avons créé cet article spécialement pour vous afin d’éclaircir la question des labels et certifications bio et que vous ayez une meilleure compréhension de ces derniers.

 

NAISSANCE DE COSMEBIO

 

En 2002, l’association Cosmébio a été l’une des premières organisations à cadrer la cosmétique bio française pour lutter contre le « greenwashing ».  Créer un repère pour les consommateurs et leur garantir des produits cosmétiques respectueux de l’environnement, telles étaient les préoccupations de Cosmébio.

 

CREATION DE COSMOS

 

C’est dans ce cadre que 5 acteurs (Cosmébio, Ecocert, BDIH, SOIL Association et ICEA) ont fondé le référentiel européen COSMOS.  

 

Mais que signifie COSMOS ? Cosmetic Organic Standard, en d’autres termes, le référentiel de la cosmétique Bio.

Il a été élaboré afin d'essayer d'harmoniser l'ensemble des règles européennes et de permettre aux consommateurs de repérer facilement les cosmétiques bio, répondant aux mêmes exigences d’un pays à un autre.

La règlementation COSMOS a permis de réunir plusieurs labels Européens : BDIH (Allemagne), Cosmebio et Ecocert Greenlife (France), Icea (Italie) et Soil Association (Royaume-Uni).

La première étape du changement consiste à associer la mention Cosmos au visuel des différents labels.



 

 

 

 

Depuis le 1er janvier 2017, il est utilisé pour labéliser les nouveaux produits et est obligatoire pour tout nouveau produit mis sur le marché.

 

Il offre 2 niveaux de certification :

- La cosmétique Bio (COSMOS ORGANIC) :

ü  au moins 20% du produit total doit être Bio (10% pour les produit à rincer, les lotions et les produits contenant au  moins 80% de minéraux ou d’ingrédients d’origine minérale).

ü  Minimum 95% des ingrédients doivent être issus de l’agriculture, de l’aquaculture ou de la récolte sauvage et transformés physiquement et doivent être bio.

ü  Certains ingrédients sont tenus d’être toujours bio (une liste positive précise d’huiles végétales, de fruits, d’alcool (éthanol) est donnée…)

 

La cosmétique naturelle (COSMOS NATURAL) :

ü  Sur le total du produit, limitation de l’origine pétrochimique (liste d’ingrédients autorisés avec dosage maximal). 

ü  Au moins 95% des ingrédients doivent être d’origine naturelle ; pas de minimum requis pour les ingrédients bio.

ü  S’ajoute à cela la biodégrabilité des ingrédients : seuls les ingrédients biodégradables sont acceptés.

 

CONTROLE DU REFERENTIEL

 

Le respect de ce référentiel est contrôlé par différents organismes de certification indépendants tels qu’ECOCERT, Bureau Veritas et Cosmécert  selon des référentiels français et européens.

COSMOS, plus exigent que et utilisable au niveau européen reprend des normes très précises qui existaient déjà dans chaque norme ancienne, concernant :

ü          La mise à disposition des matières premières

ü          Le mode de production

ü         L’absence de traitements ou de tests sur les animaux

 

 

 

Sources :

LADROME BIO. COSMEBIO : QUE SIGNIFIE LA NOUVELLE MENTION COSMOS AU 1ER JANVIER 2017 ? [en ligne]. Ladrome Bio , 23 Décembre 2016 ,[consulté le 20 Juillet 2018]. Disponible sur : http://www.ladrome.bio/beaute-bio/label-de-cosmetique-bio-devient-europeen-a-partir-1er-janvier-2017/

MONDE BIO. LES COSMETIQUES BIO [ En ligne], [consulté le 20 Juillet 2018]. Disponible sur : https://www.mondebio.com/cosmetiques_bio.php

COSMEBIO. Cosmébio, Ecocert, COSMOS… Quelles différences entre ces acteurs de la cosmétique bio ?[En ligne]. Marine, Février 2018,[consulté le 20 Juillet 2018]. Disponible sur :https://www.cosmebio.org/fr/nos-dossiers/2018-02-cosmebio-ecocert-cosmos-cosmetiques-bio/

COSMEBIO . Le Label.  [En ligne]. [consulté le 20 Juillet 2018]. Disponible sur : https://www.cosmebio.org/fr/le-label/