Zoom sur le Paraben

La mention "sans paraben" que l’on retrouve sur les produits d'hygiène et cosmétiques nous invite à fuir cette famille de composants.

paraben

Le Paraben, c'est quoi ?

Les parabens sont des conservateurs chargés de détruire les bactéries, moisissures et autres champignons qui peuvent se développer dans toutes les formules reposant sur une base eau-huile pour ne pas dire dans la majorité de nos produits de beauté. Nous les retrouvons de manière très fréquente car ils sont peu coûteux à utiliser.

Pourquoi les parabens sont-ils disputés ?

Ces conservateurs synthétiques sont des perturbateurs endocriniens qui pourraient être à l'origine de cancers notamment du sein.

Et dans les soins, ça donne quoi ?

L’innocuité d’un produit cosmétique ne peut pas être garantie par la simple mention « sans paraben ».

Elle cache souvent d'autres conservateurs synthétiques aussi mauvais les uns que les autres pour la santé mais moins connus du grand public. Le méthylisothiazolinone et le phénoxyéthanol sont souvent utilisés en remplacement des parabens. Tous deux sont très allergisants, le méthylisothiazolinone présente des risques d’irritations cutanées notamment pour les personnes à la peau fragile, tandis que le phénoxyéthanol utilisé sous sa forme synthétique peut entraîner des troubles hormonaux à l’image des perturbateurs endocriniens déjà connus du grand public.

Comment repérer les conservateurs à proscrire dans une liste INCI ?

Notez qu’il en existe certains plus nocifs que d’autres.

Les parabens les plus dangereux sont : le propylparaben, le butylparaben et l’isobutylparaben.

Retenez aussi que le methylparaben et l’ethylparaben sont moins nocifs mais restent indésirables dans les produits que vous utiliserez sur votre peau.

Autant vous dire qu’une grande partie des marques conventionnelles utilisent ces types de parabens.

Vous nous direz qu’il faut pouvoir utiliser notre crème sans craindre qu’elle ne tourne rapidement...

Nous vous répondrons qu’il existe des alternatives aussi efficaces !

Existe-t-il des conservateurs naturels ? Quels sont ceux autorisés en cosmétique bio ?

Il existe des conservateurs qui existent dans la nature mais qu’il est difficile d’extraire dans des quantités suffisantes.

Seulement 5 sont autorisés en cosmétique bio :

- L’acide benzoïque (benzoic acid) et ses sels,

- L’alcool benzylique (benzyl alcohol),

- L’acide salicylique (salicylic acid) et ses sels,

- L’acide sorbique (sorbic acid) et ses sels,

- L’acide déhydroacétique (dehydroacetic acid) et ses sels.

Est-il possible de commercialiser des cosmétiques sans conservateurs ?

Bien sûr ! Malheureusement ce n’est pas toujours le cas car dans la mesure où une formule contient de l’eau, il faudra y ajouter un conservateur.

Chez DERMACLAY, ça donne quoi ?

Depuis 2004, DERMACLAY a fait le choix de lancer sa gamme de soin pour la peau en flacon airless en remplacement des pots : à l’époque c’était une innovation sur le marché du bio. Il s’agit d’un packaging conçu pour que le produit n’entre jamais en contact avec l’air ambiant. Aujourd’hui, cette solution s’est généralisée, mais il fallait avoir compris qu’une solution technologique pouvait contribuer à traiter la question épineuse des conservateurs.

De plus, DERMACLAY utilise seulement des conservateurs naturels tels que le leucidal (Leuconostoc/Radish Root Ferment Filtrate). Il est très utilisé en cosmétique bio, d’origine 100% naturelle il est produit par fermentation de radis. Très bien toléré par la peau, le leucidal est non irritant et convient à tous types de peaux et tous types de produits contenant une phase aqueuse.

Notre objectif : garantir une fraîcheur et une bonne conservation de nos formules.